close
 
login
Forschungsprojekte

Diversité religieuse dans les prisons suisses

Rapport final

Direction de la recherche : Dr Irene Becci, Prof Claude Bovay, Haute école de travail social et de la santé, Lausanne ; Prof André Kuhn, Université de Lausanne
Collaborateurs : Dr Mallory Schneuwly-Purdie (GRIS), Delphine Gex-Collet, Rapahaël Broquet, Brigitte Knobel, Joëlle Vuille, Haute école de travail social et de la santé, Lausanne

L’augmentation de la diversité religieuse intervient fortement dans les évolutions sociales et politiques liées aux migrations et entraîne d’importantes conséquences pour les institutions étatiques. Dans ce contexte, les apparences et les pratiques religieuses, toujours plus diverses, ont acquis une signification nouvelle: elles permettent d’exprimer une identité personnelle ou de groupe, mais aussi des différences, souvent perçues comme potentiellement conflictuelles, par rapport à la société dominante. La prison est très directement touchée par ces évolutions: en Suisse comme dans la plupart des pays européens, le nombre de détenus de nationalité étrangère et de religion non chrétienne ne cesse d’augmenter depuis environ deux décennies. La religion en prison se trouve ainsi au centre d’enjeux sociaux, culturels et politiques qui méritent d’être mieux compris.

 

Weiterlesen...
 

Formation en Suisse des imams et des enseignant-e-s en religion islamique?

Rapport final

Direction de la recherche : Prof. Dr. Ulrich Rudolph, Institut d’études orientales, Université de Zurich, Prof. Dr. Dorothea Lüddeckens, Prof. Dr. Christoph Uehlinger, Institut de sciences des religions, Université de Zurich
Collaborateurs : Irma Delacombaz (GRIS) ; Nadja Rüegg ; Andrea Lang ; Dr. Andreas Tunger-Zanetti (GRIS)

Au cours de ces dernières années, les médias et l’opinion publique se sont souvent fait l’écho du débat controversé sur la formation des imams et des professeurs de religion islamique en Suisse. La discussion a été alimentée à tous les niveaux politiques par un grand nombre d’intervenants aux intérêts et aux revendications les plus diverses, mais aucune compilation documentaire sur les besoins et les points de vue des uns et des autres n’a pu être effectuée.

Weiterlesen...
 

Les musulmans de Suisse: entre reconnaissance en tant que minorité et assimilation

Dr Marco Giugni, Dr Matteo Gianni (GRIS)
Département de science politique, Université de Genève

En Suisse, les autorités publiques sont confrontées à un nombre croissant de demandes de reconnaissance de la part d’un grand nombre de minorités culturelles. L’Etat joue un rôle essentiel dans cette dynamique en agissant sur les plans législatif et symbolique dans le but de favoriser l’intégration sociale et politique de ces différents groupes. Toutefois, le succès de cette politique d’intégration menée par les pouvoirs publics dépend également des caractéristiques individuelles et de l’organisation mêmes de ces minorités. Il est essentiel de prendre en compte ces différentes dimensions, d’une part pour comprendre les facteurs sociologiques et politiques favorisant ou entravant l’intégration des minorités et la cohésion sociale et, d’autre part, pour évaluer le succès et la légitimité du processus d’assimilation de ces minorités culturelles selon des normes précises. La minorité musulmane est considérée par un nombre croissant de personnes comme la plus difficile à assimiler et ce, pour des raisons religieuses, mais aussi sociales et politiques.
Weiterlesen...