close
 
login
Frau
Féminismes islamiques, dosier thématique proposé par la revue REMM (revue des mondes musulmans et de la Mediterrannée)

128 / décembre 2010
sous la responsabilité de Stéphanie Latte Abdallah

Au tournant du xxie siècle, la notion de féminisme islamique, forgée à partir de la situation iranienne du début des années 1990, est en pleine transformation. Si le débat politique et polémique mondialisé, trop souvent ignoré, que le mouvement intellectuel du féminisme islamique a suscité se fait toujours entendre, ce numéro porte le regard sur les mutations à l’œuvre. Des changements qui invitent à se poser une question renouvelée du féminisme islamique, ou plutôt aujourd’hui, des féminismes islamiques.

Vingt ans après, il convient en effet de se demander si le féminisme islamique, né comme un discours intellectuel et militant et diffusé d’abord au sein du monde musulman non arabe, s’est au fil du temps incarné ou inventé dans des pratiques et des mouvements sociaux. Les textes réunis ici abordent les enjeux de ces transformations à partir d’une diversité de contextes nationaux et régionaux : du Proche-Orient (Liban, Palestine, Jordanie), à l’Iran en passant par le Koweit, l’Indonésie, puis le Maghreb (Maroc, Tunisie) et la France. Ils envisagent tout particulièrement le rôle d’un l’islam politique, lui aussi en plein aggiornamento, dans cette nouvelle cartographie des féminismes islamiques.

L’approche sociologique amorcée dans ces pages contribue à redessiner, voire à dépasser parfois la notion même de féminisme islamique. Elle montre un pragmatisme militant féminin hybride, différemment politique, inscrit dans un paradigme post-idéologique. Elle décrit la subversion des assignations au séculier, puis au religieux des décennies précédentes et envisage autrement la troisième vague féministe dans les mondes arabe et musulman.

 

Pour accéder aux articles...

 
Taboos and Fear among Muslim Girls
Der Spiegel / 06/01/2011

Young Muslim women are often forced to lead double lives in Europe. They have sex in public restrooms and stuff mobile phones in their bras to hide their secret existences from strict families. They are often forbidden from visiting gynecologists or receiving sex ed. In the worst cases, they undergo hymen reconstruction surgery, have late-term abortions or even commit suicide.

Gülay has heard it from her mother so many times: An unmarried woman who has lost her virginity might as well be a whore.

Gülay, 22, lives in Berlin's Neukölln, a district that is home to a high number of Muslim immigrants, and has little in common with the cliché of the "girl with the headscarf." She wears tight jeans, low-cut blouses and has long hair that she doesn't keep covered. She is self-confident and looks people in the eye. Gülay plans to begin a training program to work as an airport ground hostess next year. At first glance, she comes across as a poster child for successful integration.

Lire la suite de la'rticle publié en anglais par Der Spiegel...

 
Muslim Women Gain Higher Profile in U.S.

The New York Times / 27.12.2010

Around Sept. 11, 2001, not long after she founded the Islamic Speakers Bureau of Atlanta, Soumaya Khalifa heard from a group whose name sounded like “Bakers Club.” It wanted a presentation.
The address was unfamiliar, but she went anyway. The group turned out to be the Bickerers Club, whose members love to argue. Islam was their topic du jour and their venue was a tavern. Ms. Khalifa laughed, and made the best of it.

Lire la suite en anglais sur le site du New York Times...

 

Tages-Anzeiger / 31. 1. 2011

Die Lehrerin aus Vernier rekurrierte in Strassburg, um mit dem Kopftuch unterrichten zu dürfen – vergeblich. Nun kandidiert sie für einen Parlamentssitz. Porträt von Lucia Dahlab.

Weiterlesen…

 
«Le féminisme ne va pas à l'encontre de l'islam»

Le Monde des Religions / 7. 12. 2010

Pakistanaise, Saba Mahmoud a participé aux mouvements d'émancipation des femmes avant d'embrasser une carrière de chercheuse à l'université de Berkeley (Etats-Unis). Son dernier ouvrage, La Politique de la piété, offre un éclairage corrosif sur la relation des femmes égyptiennes à la religion et au politique, en s'intéressant au "mouvement des mosquées".

Lire la suite...

 
<< Start < Zurück 1 2 3 Weiter > Ende >>

Seite 1 von 3