close
 
login
Fondamentalisme
Révolution post-islamiste

Le Monde / 12.02.2011

L'opinion européenne interprète les soulèvements populaires en Afrique du Nord et en Egypte à travers une grille vieille de plus de trente ans : la révolution islamique d'Iran. Elle s'attend donc à voir les mouvements islamistes, en l'occurrence les Frères musulmans et leurs équivalents locaux, être soit à la tête du mouvement, soit en embuscade, prêt à prendre le pouvoir. Mais la discrétion et le pragmatisme des Frères musulmans étonnent et inquiètent : où sont passés les islamistes ?

Lire la suite de l'article publié par Le Monde

 
Qui sont les Frères musulmans?

Le Monde des Religions / 07.02.2011

La doctrine 
Ayant renoncé à la lutte armée depuis les années 1970, les Frères musulmans militent pour l'établissement d'un État islamique en Égypte visant à instaurer la charia, la  "loi de Dieu". L'austérité qu'ils prônent prohibe la mixité, l'alcool et les jeux de hasard. Islamistes, ils sont hostiles à toute normalisation des relations avec Israël.

Les dates
Fondée en 1928 dans une Égypte sous mandat britannique, la confrérie des Frères musulmans, déplorant l'influence de l'occupant jugée corruptrice, se sont vite radicalisés politiquement. Hassan al-Banna, son fondateur, souhaitait imposer les valeurs de l'Islam en s'appuyant sur le pouvoir politique. Un mariage novateur du pouvoir spirituel et temporel en fait l'inspirateur de l'islamisme sunnite. En 1948, ses membres assassinent le premier ministre Mahmoud Fahmi al-Noqrachi ; Hassan al-Banna est tué en représailles l'année suivante. Le président égyptien Nasser réprime sévèrement les Frères musulmans entre 1954 et 1970, suite à une tentative d'assassinat contre sa personne, imputée à la confrérie. Pendant cette période, ils sont arrêtés par milliers. En 1970, le président Sadate, soucieux de se démarquer de l'idéologie nassérienne, prononce une amnistie générale et libère les cadres emprisonnés. En 1987 Moubarak est alors déjà président, les Frères musulmans deviennent la principale force d'opposition avec 37 députés.

Lire la suite sur le site du Monde des Religions...

 
Islam et justice : Orthodoxes sous pression

SF, Rundschau / 5. 5. 2010

Le débat autour des musulmans orthodoxes dégénère. Un interdiction de la burqa est maintenant subitement à l'ordre du jour politique - même si à peine quelques femmes portent une burqa en Suisse. A Bâle, le ministère public ne va pas enquêter sur un musulman faisant référence au Coran pour justifier qu'on frappe les femmes. Un cas pour la justice ?
Avec la participation d'Andreas Tunger-Zanetti

Voir l'émission en allemand...

 
La peur du fondamentalisme islamiste provoque une discussion sur la surveillance

World Radio Switzerland / 4. 5. 2010

Les inquiétudes sur le fondamentalisme islamiste sont à nouveau sous les projecteurs. Un jeune musulman converti à l'islam dirige un nouveau centre islamique à Berne. Certains de ses points de vue, notamment sur la lapidation en cas d'adultère, ont récemment attiré l'attention des médias et ont poussé le Parti Libéral a demander une plus forte surveillance et sécurité. Selon les Libéraux, le but est de prévenir l'extrémisme, mais un expert de l'islam en Suisse dénonce cette approche populiste et considère qu'elle ne va que faire aboutir à un résultat contraire.

Ecouter l'émission en anglais…